Histoire de l'Islam et des Musulmans



scroll right
scroll left










 

 



Les pirates, surnommé "pirates barbaresques", ravagèrent les opérations expéditionnaires et prirent plusieurs milliers de captifs. Cependant, des milliers d'Européens « des renégats » se convertirent également à l'Islam et rejoignirent les pirates dans leurs jihad. Wilson écrit que ces hommes et ces femmes n’étaient pas seulement considérés par leurs pays comme des apostats et des traîtres mais leur trahison volontaire à la chrétienté peut également être considérée comme un engagement de résistance sociale.
Peter Lamborn Wilson, Pirate Utopias: Moorish Corsairs & European Renegadoes (1995)

...

Bien que je voulais travailler sur l'histoire des Ottomans, j'ai du changer d'avis en cours de route à cause de mon manque de ressources et approdondir le sujet des Moujahidine Bahri qui sont associés tant à l'histoire de l'Afrique du Nord que des Ottomans. J'avais projeté une biographie particulière pour certain d'entre eux dont, Aydın Raïs (15/16eme), Kourtoğlu Hızır Raïs, Kurtoğlu Mouslih ad-Din Raïs (1487 - 1535), Gedik Ahmad Basha (mort en 1482), Kamal Raïs (vers 1451 - 1511), ‘Arouj Barbarous Raïs (1474-1518), Khayr ad-Din Barbarous (vers 1478 - 1546), Sinan Bacha (mort en 1553), Darghouth (Turgut) Raïs (1485 - 1565), Salah Raïs (vers 1488 - 1568), Saydi ‘Ali Raïs (1498 - 1563), Biyal Bacha (vers 1515 - 1578), Hassan Corso alias Pietro Paolo Tavera le Corse  (1518 - 1556), Alouj ‘Ali Basha alias  Al-Fartas alias Giovanni Galeni le Calabrais (1519 - 1587), Hassan Veneziano (vers 1530 - 1590 ?), Youssouf Raïs alias Jack Ward l’Anglais (vers 1553 - 1622), Mami Arnaout l’Albanais (16eme), Mourad Koussa Raïs (vers 1534 - 1638), Sinan Raïs (mort en 1546), Piri Raïs (mort en 1554 ou 1555), Ali Bitchin Alias Piccini le Vénitien (vers 1560 - 1645), Mourad Raïs alias Jan Janszoon le Flamand (vers 1570 - 1641 ?), Raïs Dali alias Simon Dansa le Flamand (vers 1579 - 1611 ?), Soulayman Raïs alias Salomo de Veenboer le Flamand (mort en 1620) et
Raïs Hamidou (1773 - 1815). De même mon projet était de voir certaines batailles navales en détail, la Bataille du Bosphore 20 avril 1453, la Bataille de Negropont juillet 1470, la bataille de Sapienza (Zonchion) ou la première bataille de Lepante août 1499, la première bataille navale ou les canons furent utilisés sur les navires. La Bataille de Modon août 1500,  la Bataille de Formentera (1529), la Bataille de Ponza 5 août 1552, la Bataille de Djerba mai 1560, la Bataille de Lépante 7 octobre 1571, la Bataille du Cap Celidonio 20 octobre 1608, la Bataille des Dardanelles (1657) et la Bataille de l'Île des Serpents (ou de Fidonisi) 14 juillet 1788.


Cependant les sources fiables, il n'y en a pas ou si peu si l'on devait utiliser la même méfiance que les auteurs européèns ont pour les auteurs musulmans. Je n'ai pas d'autre choix que d'utiliser des sources non musulmanes et j'ai une abondante littérature sur le sujet. Après plusieurs jours passé à préparer le plan de mon futur travail, j'ai tout simplement décidé de laisser de côté ce sujet que j'ai déjà largement effleuré, de me contenter des travaux de Moulay Belhamissi et de m'attaquer à l'Histoire des Ottomans et y intégrer tous ces sujets.
Je mets en ligne, ce que j'avais déjà commencé (28 pages), peut-être que certain d'entre-vous trouveront cela utile.

Preambule
az-Zouhrat an-Nayirah, de Muhammad Ibn Muhammad al-Tilimsani
Introduction
Chapitre Un

 

Precédente Introduction et liens

 

Moulay Belhamissi

Marine et Marins d'Alger (1518-1830) Tome I - Les navires et les hommes

 


 

AVERTISSEMENT
ABREVIATIONS
INTRODUCTION
LA MARINE ET LES SOURCES
A - Les sources musulmanes ou le silence coupable
B - Les sources occidentales ou le dénigrement permanent
Chapitre Un
LE CADRE GEOPOLITIQUE
A- L’ISLAM MEDITERRANEEN
1 - La puissance des Ottomans
2 - Alger la guerrière
a) La situation géographique
b) Le joug espagnol
c) L’organisation de la Régence
d) Le Jihâd sur mer
B - LE MONDE D’EN FACE
1- L’Espagne
2 - Le royaume de Naples
3 - Les moines corsaires
a) L’Ordre de Saint Jean de Jérusalem
b) L’Ordre de Malte
4 - La France
5 - L’Angleterre
6 - La Russie
C - UN ENJEU DE TAILLE : LA MEDITERRANEE
Chapitre Deux
UNE OPTION FONDAMENTALE : LA MARINE DE GUERRE
A- DES MENACES EXTERIEURES PERMANENTES
B - UNE TIMIDE MARINE MARCHANDE
1- La sécurité des Raïs
2 - Le monopole français du commerce
3 - Des méthodes déloyales
4 - Les entreprises de Marseille
Chapitre Trois
LA CONSTRUCTION NAVALE
I - La conception :
2 - Chantiers et ateliers
3 - Le bois de construction
4 - Les résultats
5 - Equipement et armement
a) Dar an-Nhâs
b) La course
c) Les arrangements avec les nations maritimes
La Hollande
Le Danemark
La ville de Hambourg
La Suède
L ‘Angleterre
d) Le concours de la Porte
e) Les transactions
1/ Le troc
2/ Le paiement comptant
3/ Déductions sur le lisme du bastion
f) La contrebande
Les résultats
6 - Navires pris à l’ennemi
Chapitre Quatre
LES FORCES NAVALES
A - LES EFFECTIFS
1. Les temps de la splendeur
2. Les moments difficiles
B- LES MARINES DU MAGHREB
C - LA COMPOSITION
1. La galère
2. Le chébec
3. Le brigantin
4. La galéasse
5. Les autres types de navires
D - MARINE NATIONALE OU MARINE PRIVEE
E - DE L’APPELLATION DES NAVIRES
F - PAVILLONS D’ALGER
G - NAVIGATION EN ESCADRE
Chapitre V
LES HOMMES
A - LES RAÏS
1 - Les origines
2- Le nombre
3 - Les raisons d’un choix
a) Le profit matériel

b) L’ouverture sur une position sociale rapide et enviable
c) L’appât du gain
4. Comment devenait-on Raïs ?
a) Les confusions dans les exigences
b) L’Algérie et les institutions de formation
5. Prise de commandement
6. Magnanimité et grandeur d’âme
a) L’assistance aux navires amis
b) L’aide aux victimes du sort
7. Valeurs professionnelles
8. Déboires et sanctions
9. Influence à Alger
B - L’ETAT MAJOR
C - LA MAITRISE
D - LA COMPAGNIE D’ABORDAGE
Chapitre Six
LES ROIS DE LA MER
1. Khayr ad-Dîn (1464 ? -1546)
2. Arnaout Mami
3. Salah Raïs
4. Murad Raïs
5. 'Ali Pacha - ‘Uldj Ali
6. ‘Ali Bitchin
7. Bakir Pacha
8. Hassan Barbiere
9. Raïs Bostandji Muhammad
10. ‘Ali Bouchi
11. Hadj Musa
12. Hadj M’Barek
13. Hadj Muhammad Qubtan
14. Muhammad Ibn Zurman
15. Hamîdû Ibn ‘Ali (Raïs Hamidou)
11. Sur les traces de Hamîdû
Chapitre Sept
TELLE UNE RUCHE
A. LE PERSONNEL
1. Wakil al-Hardj
2. l’Amiral
La chute de Qara Mustapha
3. Qaïd al-Marsâ
4. Les hommes de peine
B - UNE ACTIVITE INTENSE
1. Les préparatifs d’embarquement
2. La surveillance
3. La paie
4. Les cérémonies
Chapitre Huit
LA VIE A BORD
A- LES TACHES QUOTIDIENNES
1. Les repas
2. Les prières
3. La garde
4. Les corvées
B - UNE DISCIPLINE DE FER
C - LES RISQUES DU METIER
1) Les maladies
2) Les accidents
c) Les combats
Chapitre Neuf
L’ABORDAGE ET L’ASSAUT
A - LA CHASSE EN HAUTE MER
1) L’usage du faux pavillon
2) Un arsenal de feintes
3) La hantise du corsaire d’Alger
4) Les réactions de l’adversaire
a) La fuite
b) La reddition sans combat
c) L’engagement
B - L’ATTAQUE DES COTES

 

 


 

Chapitre Dix
ALGER L’IMPRENABLE
1. Un rôle conforme à la situation géopolitique
2. Le système défensif
a) Les forteresses
b) Une artillerie redoutable
3. Un état d’alerte permanent
4. La sécurité de la flotte
Chapitre Onze
LA DEFENSE DU LITTORAL
A - LIBERER LES POINTS OCCUPÉS
1. Chasser les Génois
2. Déloger les Espagnols
a) Le Penon d’abord
b) Chute du second préside
c) Les sièges d’Oran
B - PROTEGER LE LITTORAL
1. Les fortifications côtières
2. Les patrouilles maritimes
Chapitre Douze
LES CONFLITS ALGERO-ESPAGNOLS
B - L’ECHEC DE 1601
C - LA GRANDE GUERRE (1775)
D - LES DERNIERS BOMBARDEMENTS
1) 1783
2) L’ultime « baroud » (1784)
Chapitre Treize
LES CRISES ALGERO-FRANCAISES AU XVIIème SIECLE
1. Les premières escarmouches
2. L’aventure de Jijel
a) Des récits trop brefs
b) Pourquoi Jijel ?
c) L’exécution du plan
d) Des réjouissances prématurées
e) Cha’bân Agha sur les lieux
f) La débâcle générale
g) Alger en liesse
h) En France : les retombées de la défaite
i) A la recherche du responsable
j) L’après-Jijel
3. Les bombardements successifs
a) La première expédition (1682)
b) La deuxième tentative (1683)
c) Ultime tentative du Roi (1688)
d) L’après Louis XIV
Chapitre Quatorze
LE DEFI DES PETITS ÉTATS
1. Un coup de main Toscan
2. Un coup d’essai danois
Chapitre Quinze
LES CRISES ALGERO-ANGLAISES
1. Les expéditions de 1620-1621
2. Le problème de Malte
3. L’attaque de 1816
4. L’entre-deux guerres
5. Le coup d’éclat de 1824
6. Des menaces sans lendemain
Chapitre Seize
SOLIDARITE ISLAMIQUE
1. Au secours des Andalous
2. La défense des intérêts musulmans
3. L’appui permanent au Sultan
a) Prévéza (septembre 1538)
b) Djerba (1560)
c) Le siège de Malte (1565)
d) Lépante (1571)
e) Le dernier round de Tunis (1574)
f) La guerre contre Venise (1630)
g) Russes et Grecs contre les Ottomans (1770-1820)
h) La rébellion grecque
Chapitre Dix-Sept
LA GUERRE DE COURSE
I - DE LA COURSE EN GENERAL
A - Piraterie et course
B - Ancienneté de la chose
C - L’Europe et la course
D - La course française
II - LA COURSE ALGERIENNE
A- Le cadre
1) Une course contrôlée par le pouvoir
2) Une course admise
3) Une course sollicitée
B - Les mobiles
1) Venger les Musulmans d’Espagne
2) Affaiblir une activité économique
3) Riposter à la course européenne
4) Punir les violations des traités
C - L’action
1) Les zones d’opération
2) L’Atlantique
D - Le bilan
1) Une guerre lucrative
2) Le butin
3) Le partage du butin
E - La parade européenne
2) Patrouilles dans les eaux territoriales
3) Interdiction de naviguer en Méditerranée
4) Les « Navi atte. »
5) Le recours à l’escorte
6) Les autres mesures
1) L’armement des galères
2) Construction de vaisseaux légers

3) Accentuation de la course
4) Plan de police des mers
5) L’intimidation
6) Bombardements d’Alger
Chapitre Dix Huit
LES PERTES MATERIELLES
A - LES TEMPÊTES
B - LES INCENDIES
C - LACOURSE CHRETIENNE ET LES GUERRES NAVALES
Le dernier combat du « Dantzik »

 

 


Chapitre Dix Neuf
LE POIDS INTERNATIONAL D'UNE MARINE
1 - Un rôle conforme à la situation géopolitique
2- L’arbitrage dû à la puissance
Chapitre Vingt
LA PAIX PAR LES TRAITES
1- Les limites maritimes
L’affaire des deux chébecs (1792)
2 - Les incidents en mer
3 - Navires algériens dans les ports d’Europe
4 - Visites de navires en pleine mer
5 - Le passeport
6 - La marchandise à bord
A - L’affaire du brigantin « Le Barthélémy »
B - L’affaire de la « Septimane »
7 - Musulmans à bord des bâtiments anglais
8 - Nationalité des gens à bord
a) Français sur des bâtiments ennemis
b) Etrangers avec passeports français
9 - Collusion avec les ennemis d’Alger
10 - Fuite organisée de captifs chrétiens
11 - Le salut du pavillon français
Chapitre Vingt et Un
LA PAIX PAR LES PRESENTS
1 - Les présents
A - Présents de la France
B - Présents des autres puissances
Les Raïs bien servis
Chapitre Ving-Deux
LA PAIX PAR LES SERVICES
1 - Relâche dans le port de Marseille
2 - Une mission réussie
3 - Le secours aux naufragés
4 - Des susceptibilités à ménager
Chapitre Vingt-Trois
L’EFFONDREMENT
A - LES CAUSES INTERNES
1 - Dégradation de la situation politique
2 - Une marine condamnée
3 - Pénurie de marins
4 - Pénurie d’argent
5 - Un Dey têtu
B- LES CAUSES EXTERNES
1 - Rupture avec La Porte
2 - Hostilité des pays voisins
3 - L’Europe et la puissance navale
4 - La suprématie anglaise
Chapitre Vingt-Quatre
LE BLOCUS D’ALGER (1827-1830)
1 - Les origines du conflit
a) La capture de deux navires romains
b) La visite des bâtiments français
2 - Les réactions de la France
3 - Le blocus
4 - La riposte du Dey
5 - Deux batailles navales devant la capitale
6 - Des effets peu probants
7 - Des résultats décevants
8 - Les effets de l’opération sur le pays
9 - Comment sortir de l’impasse
a) L’intoxication
b) L’occupation d’Oran et de Bône
c) La négociation
10 - L’incident fatal
Cécité politique du Dey
Chapitre Vingt-Cinq
LA FIN
1- L’après Navarin
2 - Le sort de la flotte
a) Les transformations
b) Les démolitions
c) Navires « bons pour le service »
d) Le sort des Raïs
3 - La conquête d’Alger a-t-elle stoppé la course ?
CONCLUSION
GLOSSAIRE
SOURCES ET BIBIQGRAPHIE OCCIDENTALES
A - DOCUMENTS D’ARCHIVES
1 - Inédits
B- BIBLIOGRAPHIE GENERALE
SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE EN LANGUE ARABE
A) OUVRAGES ANCIENS
B) TRAVAUX MODERNES







 

 

 

 

 

TOP