Atlas des Conquêtes Islamiques

Atlas des Conquêtes Islamiques

PDF: € 10.00

Auteur : Abdel Hakim Boutrif

Les conquêtes islamiques furent uniques parce que les conquérants ne tuèrent pas les vaincus ni n’en firent des esclaves permanents. Ils leur fournirent l’égalité des chances pour exceller en matière de connaissance, de commerce et d’administration. Certains d’entre eux devinrent de grands savants islamiques du Hadith, des historiens, des auteurs, des poètes, des penseurs, des chefs, des philosophes, des médecins, des commerçants, des juges, des administrateurs aussi bien que des commandants. Bref, les descendants des non-arabes eurent aussi leur part de distinction, de prestige et d’honneur dans tous les domaines ; si bien que leurs services dans le domaine de la langue arabe et de la littérature furent enviés par les Arabes eux-mêmes.

Catégorie: Livres.

Série: Histoire de l'Islam et des Musulmans.

Auteur: Abdel Hakim Boutrif

Éditeur: Rayat Soud/Amazon

Pages: 520

Acheter. Lien sur la page BLOG Lire première édition

D’un point de vue stratégique, l’Irak était extrêmement important du fait qu’il représentait un passage terrestre entre l’Asie, l’Europe et l’Afrique et qu’il reliait l’Océan Indien à la Mer Méditerranéenne.

L’Irak, principalement constitué de plaines basses est bordé à l’est par une région montagneuse, au nord par les montagnes d’Arménie et d’Azerbaïdjan, à l’ouest par le désert de Samāwah et au sud par le Najd, Al-‘Ourud et le Golfe Arabique (ou Golfe Persique). Historiquement, l’Irak doit sa prospérité à deux fleuves : le Tigre et l’Euphrate. Le Tigre (ad-Dajlah) prend sa source au sud-est des montagnes turques et de nombreux affluents s’y déversent alors qu’il s’écoule en direction du sud-est. Quant à l’Euphrate (al-Fourat) , il prend également sa source en territoire turc, se divise en un certain nombre de canaux qui nourrissent le Tigre, puis les deux fleuves se rejoignent dans le Shatt al-‘Arab (شط العرب), avant de se déverser dans le Golfe Arabique. La plupart des eaux de l’Euphrate atteignent la région de Hīrah et de nombreux lits très larges résultant de sa crue et de celle du Tigre inondent les terres, jusqu’à ce que le plus large d’entre eux inonde une région de 50 miles de large sur deux-cents miles de long (80 sur 321 km), et vers la fin de l’empire sassanide, les marais s’étendirent. Sa‘d Ibn Abi Waqqās (qu’Allah soit satisfait delui) l’a mentionné dans une lettre qu’il écrivit à ‘Umar Ibn al-Khattāb (qu’Allah soit satisfait delui) lui lorsqu’il lui décrivit la position d’al-Qādissiyyah.

Aboū Bakr (qu’Allah soit satisfait de lui) prépara un plan (pour les conquêtes) basé sur l’idée d’encercler la partie occidentale de l’Euphrate avec deux armées :

La première : commandée par Khālid Ibn al-Walīd (qu’Allah soit satisfait de lui) venait de Yamāmah et se dirigea vers ’Ubullah , sur le Shatt al-‘Arab, d’où elle continua vers Hīrah.

La seconde : était commandée par ‘Iyād Ibn Ghanm (qu’Allah soit satisfait de lui) arrivait d’al-‘Arad, entre Nibāj et le Hījaz, et se dirigeait vers al-Mousayyakh, passa par Doūmah al-Jandal, puis continua vers Hīrah.

Ensuite, le premier d’entre-eux à atteindre al-Hīrah deviendrait le commandant en chef des deux armées ; après quoi l’un devrait rester en arrière-garde à Hīrah tandis que l’autre envahirait al-Madā'in (Ctésiphon).

Khālid (qu’Allah soit satisfait de lui) mobilisa une armée de dix-huit-mille hommes et acheva la conquête de Hīrah en quarante jours, alors que ‘Iyād (qu’Allah soit satisfait de lui) s’arrêta avant Doūmah al-Jandal jusqu’à ce que Khālid (qu’Allah soit satisfait de lui) soit arrivé et l’ait conquise.

Khālid (qu’Allah soit satisfait de lui) donna le commandement de son avant-garde à Mouthannah Ibn Hārithah ash-Shaybāni (qu’Allah soit satisfait de lui), l’aile droite à ‘Assim Ibn ‘Amr at-Tamīmi (qu’Allah soit satisfait de lui), l’aile gauche à ‘Adiyy Ibn Hātim at-Tā’ī (qu’Allah soit satisfait de lui) puis livra cinq batailles avant d’arriver à Hīrah :

1. Dhāt as-Salāssil (la bataille des Chaînes), en Mouharram 12 H (H pour Hégire) (mars-avril 633 EC) (EC, pour Ere Chrétienne) à Kāzimah , lors de laquelle l’armée perse, commandée par Hormouz, fut mise en déroute et Hormouz tué par Khālid (qu’Allah soit satisfait de lui). L’empereur Shirwaih envoya des renforts qui n’atteignirent pas Hormouz et qui reçurent la nouvelle de la défaite perse alors qu’ils se trouvaient à Madhār.

2. Madhār, le 1er Safar 12 H (17 avril 633 EC) environ : Le commandant des forces perses, Qārin Ibn Qaryānis, fut tué par Khālid (qu’Allah soit satisfait de lui) qui vainquit son armée, tuant plus de 34.000 soldats.

3. Madā'in (Ctésiphon) : Une autre armée fut envoyée sous le commandement d’Androuzgar suivit d’une seconde force commandée par Behman Jādawaih. Androuzgar avança jusqu’à ce qu’il atteigne Walajah, alors que Behman avançait vers le centre de l’Irak avec l’intention d’encercler Khālid (qu’Allah soit satisfait de lui) à al-Madhār ; mais Khālid se dirigea vers les basses terres du Tigre et le désert, utilisant la tactique de l’embuscade et parvenant à annihiler Androuzgar, son armée et les bédouins des Banoū Bakr Ibn Wā’il qui s’étaient joints à lui (Carte 8).

4. Behman envoya en avant une force commandée par Jābān vers Ullays mais Khālid (qu’Allah soit satisfait de lui) les trouva alors qu’ils mangeaient et les balaya le 25 Safar 12 H (6 mai 633 EC).

  • Saul Bellow

    JUNE 20, 2015

    Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet.

    Reply
  • Saul Bellow

    JUNE 20, 2015

    Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet.

    Reply

Ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

Te eam iisque deseruisse, ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

Sed an nominavi maiestatis, et duo corrumpit constituto, duo id rebum lucilius. Te eam iisque deseruisse, ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

Ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

 

Copyrights © 1999 - 2018 Alfutuhat.com. All rights reserved