Abrégé de l’Histoire du Maghreb et de l’Andalousie. Seconde Edition. V02

Abrégé de l’Histoire du Maghreb et de l’Andalousie. Seconde Edition

€ 32.70

Auteur : Abdel Hakim Boutrif

Seconde Partie de l'Histoire de l'Afrique du Nord.

Les Musulmans en Europe et la conquête des îles de la Méditerranée. Retour à l'histoire du Maghib al-Aqsa (Maroc) : De l'ère des Bani Marine de 620 de Hégire jusqu'à l'ère coloniale au début du dix-neuvième siècle. L'Islam en Afrique Centrale : Takrour. Soudan Occidental. Sahara. Retour sur les Mourabitine. Mali. Massina.Royaume d'Adawama. Principauté de Songhay et de Bambara. Le Royaume de Katsina. Sokoto. Les Royaumes de Noupe, Yourouba, Waday, Baigirimi. Le Sultanat de Founj. Le Darfour. Soudan Egyptien jusqu'à l'indépendance du Soudan. Maghreb central (Algérie) : Des Banou 'Abd al-Ouad en passant par les Banou Zayyan et les Ottomans. Les Raïs ou (barbaresques) jusqu'à la colonisation francaise et l'indépendance de l'Algérie (de l'an 627 de l'Hégire jusqu'au début du vingtième siècle). Al-Ifriqiyah (la Tunisie) : Des Bani Hafs jusqu'à l'indépendance de la Tunisie. Les Ottomans en Tunisie et l'occupation française. Al-Maghib al-Adnah (Libye) : Du contrôle des Normands aux Ottomans. La colonisation italienne jusqu'à l'indépendance. Appendice : - La découverte des Amériques, des Antilles et des Caraïbes par les Musulmans bien avant Colomb. - Extrait de "Le livre des voyages agréables dans des pays lointains ou Le plaisir de celui qui aspire à franchir les horizons" en rapport avec l'Andalousie.

Catégorie: Livres.

Série: Histoire de l'Islam et des Musulmans.

Auteur: Abdel Hakim Boutrif

Éditeur: Rayat Soud/Amazon

Pages: 621

Acheter Lire première édition

Peu après la conquête de l’Andalousie, les Musulmans envoyèrent des colonnes d’avant-garde à travers les Pyrénées. Ces colonnes musulmanes attaquèrent Navarre, Avignon et même Lyon.

Lorsque as-Samh Ibn Malik fut nommé gouverneur d’Andalousie en l’an 100 de l’Hégire (719), il envahit l’année suivante la province de Septimanie en France et sa capitale Narbonne fut capturée. Comme Narbonne était aussi accessible par la mer, la ville fut fortifiée et une garnison de troupes musulmanes y stationna. En l’an 102 de l’Hégire (721), les Musulmans marchèrent de Narbonne sur Toulouse, la capitale d’Aquitaine. Une large armée de Francs sous le commandement du Duc d’Eudes (Odis) d’Aquitaine submergea les Musulmans en petit nombre et as-Samh Ibn Malik, le commandant musulman, trouva la mort au combat. ‘AbderRahmane al-Ghafiqi son lieutenant, réussit héroïquement à se replier avec le reste de l’armée du champ de bataille.

‘Ambassah Ibn Souhaym succéda à as-Samh Ibn Malik et consolida le gouvernement musulman en Septimanie. Une offensive musulmane fut lancée en l’an 105 de l’Hégire (725), qui eut pour résultat la conquête de Carcassonne et de Nîmes. Les Musulmans étendirent leurs raids jusqu’au Rhône et la Saône. Les opérations musulmanes furent stoppées à la mort de ‘Ambassah qui fut tué dans une embuscade dans un des défilés des Pyrénées en l’an 107 de l’Hégire (726). Son lieutenant ‘Ouzra Ibn ‘Abdillah Ibn al-Fihri se retira alors aussitôt en Andalousie avec l’armée principale des Musulmans.

Suite à la mort d’Ambassah, l’anarchie prévalut en Andalousie. Avec cinq gouverneurs en moins de cinq années, l’administration fut paralysée. En l’an 111 de l’Hégire (729), al-Haytham Ibn ‘Adiyyi fut nommé gouverneur et il reprit les conquêtes en France. Les colonnes musulmanes pénétrèrent profondément en France et conquirent Lyon, Macon, Chalons-sur-Rhône, Beaune et Autun. Puis les Arabes et les Berbères de l’armée musulmane entrèrent en conflit et durent se retirer de ces villes suite à une contre-attaque des Francs.

Al-Haytham fut désisté et ‘AbderRahmane al-Ghafiqi fut nommé gouverneur pour le remplacer qui peut après retourna de nouveau en France et prit la ville d’Arles après une sanglante bataille sur les rives du Rhône. Puis, sur la rive de la Dordogne, il rencontra les Francs qu’il vainquit avant de capturer Bordeaux. Plus tard, les forces musulmanes envahirent la Bourgogne et le drapeau musulman flotta sur les villes de Lyon, Besançon et Sens.

Après leur défaite sur les rives de la Dordogne, les Francs demandèrent de l’aide à Charles Martel l’Allemand. Les croisés rassemblèrent une grande force pour s’opposer aux Musulmans qui avancèrent jusqu’à Tours qui fut prise d’assaut. La rencontre suivante eut lieu sur les rives de la Loire, à une vingtaine de kilomètres au nord à l’est de Poitiers, en l’an 113 de l’Hégire (732) ou les Musulmans furent défaits. ‘AbderRahmane al-Ghafiqi tomba au combat en défendant l’arrière garde en retrait et cette bataille est connue sous le nom de Balat ash-Shouhadah, le carré des Martyrs.

Après le désastre de Poitiers, le calife omeyyade Hisham Ibn ‘Abdel Malik Ibn Marwan nomma ‘Abdel Malik Ibn Qatan nouveau gouverneur pour l’Andalousie, et l’envoya avec pour mission de retourner en France et de récupérer les positions musulmanes. Le nouveau gouverneur reprit d’abord Aragon et Navarre puis en l’an 116 de l’Hégire (734), les Musulmans lancèrent une offensive depuis leur base de Narbonne, traversèrent le Rhône et capturèrent St-Remi avant de marcher sur Avignon. Une armée de Francs tenta sans succès de les empêcher et après les avoir vaincu, la ville d’Avignon capitula après un bref siège. Mais ‘Abdel Malik Ibn Qatan à cause de sa politique répressives devint impopulaire et fut désisté cette même année.

‘Ouqbah Ibn Hajjaj lui succéda et devint le nouveau gouverneur d’Andalousie. Il renforça alors les fortifications de Narbonne et convertit la ville en grande citadelle avant de reprendre l’offensive en l’an 119 de l’Hégire (736).

Au cours des campagnes suivantes, les Musulmans prirent St-Paul, Troie les Châteaux, Valence et le Nouveau Lyon. Mais l’avancée des Musulmans fut stoppée par une contre-attaque des Francs. Les Basques et les Gascons créèrent une diversion au sud en fermèrent les points de passage des Pyrénées. Avignon fut prise d’assaut par les Francs et après un long siège, tous les Musulmans furent exécutés.

Les forces des Francs avancèrent vers Narbonne qu’ils assiégèrent mais les Musulmans offrirent une farouche résistance si bien que les Francs levèrent le siège pour recourir à la politique de la terre brûlée et pour arrêter l’avancée musulmane, ils convertirent une vaste étendue du pays au sud de la Loire en un véritable désert. Les villes de Bézier, Agen, Nîmes et Maguelone qui atteignirent la prospérité sous le règne musulmane furent détruites. .

En l’an 123 de l’Hégire (740), une insurrection menée par ‘Abdel Malik Ibn Qatan, le gouverneur déposé, éclata en Andalousie. ‘Ouqbah Ibn Hajjaj, fut pris prisonnier et exécuté par les rebelles.

  • Saul Bellow

    JUNE 20, 2015

    Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet.

    Reply
  • Saul Bellow

    JUNE 20, 2015

    Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea takimata sanctus est Lorem ipsum dolor sit amet.

    Reply

Ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

Te eam iisque deseruisse, ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

Sed an nominavi maiestatis, et duo corrumpit constituto, duo id rebum lucilius. Te eam iisque deseruisse, ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

Ipsum euismod his at. Eu putent habemus voluptua sit, sit cu rationibus scripserit, modus voluptaria ex per. Aeque dicam consulatu eu his, probatus neglegentur disputationi sit et. Ei nec ludus epicuri petentium, vis appetere maluisset ad. Et hinc exerci utinam cum. Sonet saperet nominavi est at, vel eu sumo tritani. Cum ex minim legere.

 

Copyrights © 1999 - 2018 Alfutuhat.com. All rights reserved