La conquête de l’Andalousie par Tariq Ibn Ziyad et Moussa Ibn Noussayr

 

Le débarquement des Musulmans à Tarif est considéré comme le début de la présence des Musulmans en Andalousie. Et si d’autres considèrent qu’elle ne débute qu’au débarquement de Tariq Ibn Ziyad, nous leur affirmerons que c’est suite à cette expédition et au rapport de Tarif Ibn Malik que l’agrément pour l’expédition de Tariq fut donné.

Tarif Ibn Malik après avoir mené à bien sa mission revint d’Andalousie avec du butin et d’excellentes nouvelles. Si ce petit détachement avait été confronté à des difficultés, l’ordre de conquérir l’Andalousie n’aurait pas été donné.

Lorsque Moussa Ibn Noussayr écrivit au calife pour lui demander la permission de conquérir l’Andalousie, ce dernier craignit de mettre en péril les Musulmans et c’est pour cela qu’il demanda qu’un petit détachement soit envoyé en reconnaissance.

Puisque les nouvelles rapportées par Tarif étaient excellentes, Moussa Ibn Noussayr ordonna les préparatifs pour l’envoi d’une expédition en Andalousie dont il donna le commandement à Tariq Ibn Ziyad, le célèbre grand conquérant berbère et général musulman.

Si les Berbères furent des ennemis acharnés de l’islam, ils jouèrent aussi un rôle essentiel dans la conquête de l’Andalousie et dans le monde musulman lorsqu’ils se convertirent à l’Islam.

Tariq Ibn Ziyad devint musulman par l’entremise de Moussa Ibn Noussayr et il devint par la suite, l’un de ses plus proches. Il le nomma à la tête d’un groupe de sept-mille combattants, et il y a avait dans son armée douze Arabes seulement et d’autres ont rapportés trois-cent. C’était une expédition islamique et nullement Arabe ou Berbère pour porter la Parole d’Allah Exalté et l’Islam aux gens ! Et à cette époque, il n’existait aucune divergence entre les Arabes et les Berbères. Ce n’est que lorsque l’Algérie fut colonisé que l’envahisseur, pour mieux parvenir à ses fins, tenta de diviser les gens et de raviver les sentiments nationalistes destructeurs. Et les Berbères tombèrent dans le piège en oubliant qu’ils avaient eux-mêmes payés un très lourd tribut à l’envahisseur qui n’avait pas différencié entre les Arabes et les Berbères !

 

Tariq utilisa la flotte de Julien pour traverser le détroit et descendit à Safh, la montagne de Kalbi connue par la suite sous le nom de Jibal Tariq puis par Gibraltar, au mois de Rajab de l’année 92 de l’Hégire (710). Et c’est cette expédition qui entra la première en Andalousie pour porter la Parole d’Allah Exalté.

Et durant tout ce temps, Moussa Ibn Noussayr ne cessa d’implorer et d’invoquer le Seigneur en pleurant pour qu’Il donne la victoire aux Musulmans. La lutte dans la voie d’Allah était à cette époque d’une pureté éclatante et les gens se tournaient sincèrement cœurs et âmes vers Allah.

Certains ont rapporté que Moussa se mit en colère après lui ! S’il le fit c’est peut-être du fait qu’il craignait pour les Musulmans à cause de leur petit nombre et à cause de la rapidité extrême de ses conquêtes se rappelant l’histoire de ‘Ouqbah Ibn Nafi’. Tariq Ibn Ziyad ne s’arrêta pas pour attendre des renforts mais il poursuivit ses conquêtes et Allah Exalté lui donna la victoire.

Et lorsque plus tard les deux hommes furent réunit, ils montrèrent l’un envers l’autre le plus grand respect.

 

 

La bataille de Wadi Barbate

 

 

 

Yazid Ibn al-Mouhallab conquit Gorgan et le Tabaristan

 

 

 

La mort du calife al-Walid Ibn ‘Abdel Malik et la succession de Souleyman ‘Abdel Malik

 

‘Abdel Malik Ibn Marwan avait fait promettre de donner la succession après lui à ses fils al-Walid et Souleyman et que s’il s’ensuivait un conflit entre eux de porter allégeance à Yazid Ibn ‘Abdel Malik et à son frère Marwan après lui. La mère de Yazid Ibn Marwan est ‘Atikah Bint Yazid Ibn Mou’awiyah Ibn Abi Soufyan.

 

Nous avons vu que ‘Abdel Malik voulut priver son frère ‘Abdel ‘Aziz du califat mais comme ‘Abdel ‘Aziz mourut avant le problème ne se posa pas. Puis nous avons vu qu’al-Walid voulut aussi priver son frère Souleyman du califat pour son fils ‘Abdel Aziz mais al-Walid mourut avant d’avoir pu procéder. Et maintenant Souleyman voulut faire exactement la même chose avec ses frères et fit porter allégeance à son fils Ayyoub Ibn Souleyman et l’ont dit que Souleyman espéra la mort de son frère Yazid Ibn ‘Abdel Malik, ou qu’il y lui arrive quelque chose de fâcheux. Mais Allah Le Très Haut voulut qu’Ayyoub Ibn Souleyman meure durant le règne de son père en l’an 98 de l’Hégire (716). Et de ce fait Yazid Ibn ‘Abdel Malik devint le nouveau prétendant au califat.

Et nous voyons ici comment les gens désirent certaines choses mais qu’Allah le Très Haut en a décidé d’autres, louanges à Lui ! Et Allah fait ce qu’Il veut.

 



[1] Le dihqan était le chef de village et un membre de la moindre noblesse féodale des Sassanides perses qui, après la conquête musulmane, a continué à être responsable pour les administrations locales et la collecte du tribut. En Transoxiane, les dirigeants locaux étaient désignés par le terme dihqan.

 

[2] Le roi du Tabaristan.

[3] Une région du Khorasan contenant les villes de Nawqan et Tabaran.

 

[4] 12 kilomètres.